“ Dans les rapports entre la matière inanimée et la matière vivante, c’est la vivante qui agit sur l’inanimée, et non l’inanimée sur la vivante. ”
"quel que soit le médicament qu'on y introduit, le corps mobilisera ses énergies pour l'expulser, le neutraliser, ou le rendre inoffensif d'une manière ou d'une autre. C'est là une activité des plus coûteuse pour les réserves d'énergie de l'organisme et donc de l'affaiblir" -- Dr Herbert Shelton

Un médicament peut être une substance, une huile essentielle, un tanin, le vinaigre, un alcaloïde contenu dans une plante, une algue ou même dans un jus extrait depuis des plantes sauvages  contenant des principes actifs amers (orties, rhubarbe, ricin …)
Ce n’est pas l’action du médicament mais l’action vitale du corps qui est entrevue par les pharmacologue, cela signifie que les actions pharmacologiques ne sont qu’un mythe.

Exemple de la purge avec les sels

Dans les exemples des purges intestinales provoquées par l’action du sel (sel de sulfate comme les sels d’Epsom, de Glaubert ...) et les sels similaires de l’acide sulfurique, on sait bien que la muqueuse intestinale est capable d’empêcher la pénétration des sulfates dans le courant sanguin, on devrait comprendre que ce fait est un mécanisme de défense très important.

Ce n’est pas l’action du sel, mais celle de l’intestin. Il se produit une forte sécrétion et une action musculaire violente ; le sel reste aussi inerte et passif dans les intestins que dans son récipient qui le contenait. Quand on dit que les cellules rénales sont perméables aux sulfates, cela signifie que les reins éliminent ce poison. C’est l’action des reins et non l’action du sel. Les reins expulsent le poison exactement comme font les intestins. L’action diurétique est l’action de l’organe (rein dans ce ças). L’action astringente est une action d’élimination du produit irritant et non une action de nettoyage.
Le corps se nettoie tout seul, lors du jeûne et de repos, il n’a pas besoin de principes actifs pour le faire ou de le forcer avec une action violente (irrigation du colon, bain chaux/froid …).

« Quand un monde berné comprendra que les herbes et les minéraux sont des médicaments, et que l’éclectisme n’est que du droguisme sous une autre forme » Dr Trall

La guérison par le corps et non par les matières inertes et la nourriture

Tout ce qui touche la guérison est accompli par l’organisme vivant : c’est un processus biologique ou physiologique et qui n’est pas accompli par quelque chose d’externe ou d’étranger à l’organisme vivant.
Lorsqu’elles sont endommagées, les structures vivantes sont réparées grâce aux mêmes processus biologiques qui les ont fait naître nu. Lorsqu’elle est altérée, la fonction vivante est ramenée à la normale par les mêmes moyens et par les mêmes processus biologiques qui l’avaient créée au commencement.

J'espère que cet article vous fera prendre conscience que la clef de la guérison se trouve à l'intérieur de vous.

Commenter cette publication

*
*
*