Le blog du petit hygiéniste

Laurent

La toxémie est la cause universelle de la maladie. En faite, il n'y a qu'une seule maladie, peu importe comment elle se manifeste. La maladie est en réalité une pathologie constructive occasionnée par le corps lui-même et connue comme une crise de toxémie ou de guérison. Nous allons ici détailler les 7 étapes de la pathologie selon l'hygiénisme naturaliste.

Lire la suite...

Il y a 3000 ans que le monde est sous l’empire d’une poignée de dogmes fallacieux, nés à l’époque des premiers tâtonnements de l’homme, et sur lesquels s’étale la marque de la fulgurante absurdité. Même en notre 21ème siècle de lumière, les plus grands penseurs, les médecins les plus savants, les chercheurs les plus dévoués et les plus intègres, ont l’esprit si complètement aveuglé, embrouillé et embrumé par ces dogmes qu’ils n’arrivent pas à comprendre cette chose si simple et si évidente, que dans les rapports entre la matière inanimée et la matière vivante, c’est la vivante qui agit sur l’inanimée, et non l’inanimée sur la vivante.

Lire la suite...

Les ateliers végans crus sont devenus très à la mode depuis quelques temps. On prétend souvent à tord que de se tourner vers une alimentation végétalienne crue mènerait à la santé. Pourtant ce mode alimentaire consiste souvent à extraire des jus ou triturer nos légumes en prétendant que le corps a besoin d’une quantité considérable de minéraux pour neutraliser les acides, et en prétendant aussi pouvoir nourrir des personnes ayant des troubles de digestion et d’assimilation. C’est aberrant de ne pas comprendre que le corps parfois, n’est plus capable d'assimiler de la nourriture, même d’excellente qualité. La preuve est que la santé se dégrade rapidement au bout de quelques années, par déminéralisation et carences, revenant souvent à la consommation carnée. Une partie de nos carences sont de type primaires inhérent à un problème d'assimilation, solutionnées avec le jeûne, mais d'autres carences de type exogènes, proviennent de la pauvreté de nos aliments oxydés, par transformation. Découvrons dans cet article pourquoi l’oxydation est nécessaire à la vie mais à la fois peut-être aussi responsable de nombreux de nos maux.

Lire la suite...

Il faut reconnaitre que la nature produit aussi ses poisons, exploités et raffinés par l'industrie pour le compte de l'agro-alimentaire ou pharmaceutique. La liste des produits dits irritants et stimulants pourrait être étendue à la classe des produits naturels (exemple : gingembre, ail, menthe, cacao cru...). Il ne faut pas se tromper la stimulation peut même se cacher dans une pratique à priori naturelle ou saine : gloutonnerie alimentaire, sur-activitée sportive, professionnelle, sexuelle ou toute déviance physiologique en générale, mais qui se révèle au finale, une pratique malsaine. Les naturopathes exploitent trop cette tendance à utiliser les aliments à des fins de stimulation, en pensant soutenir tel ou tel organe pour favoriser le retour à la santé (plantes, épices...). C'est bien une erreur, ou une tromperie utilisée à des fins commerciaux, même si cette pratique pourrait être une béquille partielle ou temporaire, le temps d'une transition vers une meilleure hygiène de vie, elle pourrait au final devenir une habitude, malsaine. A chacun de trouver son juste milieu !

Lire la suite...

Le besoin de stimulation est lié à un gros défaut d'énergie dû à l'épuisement des glandes surrénales et du système nerveux par énervation. Il en résulte une baisse de la pression sanguine et un défaut de vascularisation. Les reins, principaux organes de l'élimination vont ralentir et la toxémie augmentera en corrélation. C'est un cercle vicieux, dans notre monde productiviste, on ne peut plus vivre sans stimulants et sans stimulation, en essayant de compenser le dérèglement endocrinien. Vous allez découvrir dans cet article du Dr H. Shelton que les accoutumances pour les narcotiques ou pour les stimulants sont les mêmes.

Lire la suite...

Quand nous tombons malades, nous ne devons pas penser en termes d’un certain nom pour certains symptômes. La clef devrait se trouver dans les mots énervation et toxémie. En effet, il est impossible de tomber malade sans avoir été au préalable énervé au point que la toxémie se développe. Quel que soit le nom que nous donnons à nos symptômes, ils proviennent tous de la même source, c’est à dire de l’accumulation de toxines dans le corps.

Lire la suite...

Addiction au sucre

Rubrique : Physiologie, par Laurent Marques le 06/01/2017

Le sucre est la principale cause de la mauvaise santé. Les enfants en particulier consomment à la maison des aliments nocifs et encore davantage à l’école avec les repas.
Le sucre est la drogue d’accoutumance la plus dangereuse, il détruit le corps en lui volant des nutriments (minéraux) quand celui-ci est raffiné, industrialisé et concentré. C’est le principal facteur qui contribue aux caries dentaires chez nos enfants et des problèmes neuro dégénératifs.

Lire la suite...

Enfin la seconde partie de cet article sur l'alimentation vivante ! Après la première partie sur la chimie, je voudrais développer la face cachée et détestée de l'alimentation vivante : la biologie ou facteur bactérien. Souvent accusé à tord et à travers de toutes nos maladies, il participe pourtant à une homéostasie du corps, c'est à dire à un retour à la pleine santé... n'est-ce pas paradoxable ?

« Il est prématuré d'avoir voulu réduire les processus vitaux aux conceptions bien insuffisantes de la physico-chimie du XIXe ou même du XXe siècle. » L. De Broglie.
Je vous invite à télécharger ce livre passionnant de C. Louis Kervran sur la la découverte des transmutations biologiques qui m'a inspiré dans cette publication.

Lire la suite...

Image title

La source primaire des minéraux est le sol ! On sait que dans la nature qu'au moins 70 minéraux sont indispensables au bon fonctionnement de la cellule chez l'homme...

Lire la suite...

rH2 visuel

Le rédox ou oxydo-réduction est une réaction au cours de laquelle s’effectue un transfert d’électrons entre les atomes...

Lire la suite...

Visuel PH

Essayons d’observer la matière dans un microscope : Nos organes sont composés de tissus, qui sont à leur tour constitués de molécules, eux même formées par des assemblages d’atomes...

Lire la suite...

Mort ou vivant

L'alimentation vivante remet en question aussi bien la préparation culinaire, le choix de notre nourriture que les fondements de notre compréhension du corps humain et son fonctionnement. Les anglo-saxons utilisent le terme « Raw food » qui signifie : nourriture brute, non transformée. Nous parlons d’alimentation crue à l'opposé de l'alimentation morte qui subit une très forte dégradation nutrionnelle par la chaleur, la pasteurisation ou les produits chimiques...

Lire la suite...

Terra Incognita à Gien !

Rubrique : News, par Laurent Marques le 06/02/2017

Image title

A l'occasion du Terra Incognita de Thierry Casasnovas sur Regenere nous sommes allés à la rencontre de Sylvie et Pascal qui ont ouvert chaleureusement leur maison et organisé une recéption vegan ce samedi 12 décembre 2015 à Gien. Nous avons pu partager nos expériences, nos émotions et nos ressentis autour de l'alimentation, de la santé et de nos nouveaux modes de vie.

Lire la suite...

Image title

Il existe plus d’une centaine de neurotransmetteurs dans le système nerveux, qui est une mécanique de précision où tout est évalué et se réalise en temps réel. Traiter la dépression ou l'anxiété en prenant des pilules pour augmenter la dopamine, la sérotonine ou tel neurotransmetteur plutôt qu’un autre n’a pas de sens parce que le système nerveux est lui seul capable d’évaluer en permanence ce que le corps a besoin. L’équilibre du réglage de ses neuro-transmetteurs détermine l’équilibre de l’état psychique d’un individu.

Lire la suite...

L'homme est-il naturellement conçu pour manger des animaux ou des protéines animales. Je dirais certainement en très petite quantité ou pas du tout. On oublie trop souvent les études des grands scientifiques ...

Lire la suite...

L'homéostasie

Rubrique : Physiologie, par Laurent Marques le 06/01/2017

La regénération est basé sur 3 principes : l’alcalinisation, la détoxination et l’énergétisation. Ils fonctionnent de manière inséparables et l'homéostasie du corps va découler de ces principes.

Lire la suite...

Tout notre système de santé est fondé sur les traitements pour combattre "la maladie", qu’ils soient mécaniques (radiation/chirurgie) ou chimiques (médicaments issues de l’industrie pétrochimique). La finalité est de supprimer un symptôme (angine, fièvre, fatigue, bronchite, otite etc... ) voire de limiter l'action « d'une maladie chronique » (ostéoporose, sclérose en plaque, fatigue etc… ) ou encore d'enrayer l'action du cancer, du virus du HIV, de l'hépatite etc… mais avec des résultats totalement inefficaces. Pourquoi ?

Lire la suite...

Nous utilisons la chimie du carbone et de l’oxygène pour fournir l’énergie à la plupart des moteurs, et nous combinons l’oxygène (carburant) avec le carbone (le gasoil) pour créer de l’énergie. Les déchets sont évacués par le pot d"échappement sous forme de gaz carbonique. Mais vous me demanderez surpris : "quel rapport avec le corps humain et le glucose ?"

Lire la suite...

La filtration par les reins est essentiel pour l'évacuation des déchets lymphatiques, acidifant pour l'organisme et source de maladies chroniques et dégénératives. Ce problème de filtration est la plupart du temps d'ordre endocrinien. Beaucoup de perturbateurs endocrinien on fait leur apparition dans notre mode de vie de civilisation moderne. L'un d'eux provient des produits animaux.

Lire la suite...

Il existe 2 aspects de la chimie dans l'univers, l'un positif et l'autre négatif, l'un acide et l'autre basique. La chimie alcaline (basique) est la chimie féminine, c'est le coté guérisseur de la chimie. Mais attention que ces deux valeurs de la chimie dans les extrêmes, trop alcalin ou trop acide sont tous aussi nocifs. L'organisme humain n'échappe pas à cette loi et nous allons expliquer ici ce qui peux nous tuer tout court ou à petit feu grâce aux progrès de la science et de l'industrie chimique.

Lire la suite...

Le système lymphatique

Rubrique : Physiologie, par Laurent Marques le 30/04/2017

Image title

L'étude du système sytème sanguin remonte au VIe siècle av. J.-C., alors que celle du système lymphatique ne date que de 1622. Le réseau lymphatique dont l'importance a été longtemps restée méconnue, probablement parce que ce système est beaucoup plus discret que le système sanguin et que son fonctionnement est apparemment largement passif. Pourtant le système lymphatique est à l'origine de tous nos symptômes com-munément appellés "maladies" et nous allons voir quelle est son rôle et quelle est sa relation avec le terrain.

Lire la suite...